Citroën C5 phase 1 Index du Forum
Connexion S’enregistrer FAQ Membres Rechercher Citroën C5 phase 1 Index du Forum

CONDUCTEUR ROUTIER  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Citroën C5 phase 1 Index du Forum » LE GRENIER » DIVERS ESPACES » LES ROUTIERS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ricou
LES PSYCHOPATHES

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 11 758
Modèle-moteur-finition: GRAND C4 PIC7P e-HDI 110 BMP6 MOYENNE MOYENNE PLUS oui mais + de quoi? ;)
KILOMETRAGE: 262000
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 15:55    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Conduite et responsabilités

Salarié d'une entreprise ou travailleur indépendant, le conducteur routier n'est pas simplement un chauffeur. La conduite du véhicule est son activité principale mais il effectue également des tâches commerciales et administratives qui requièrent le sens des responsabilités et de l'initiative.

Le conducteur routier peut effectuer des trajets limités à la région ; son véhicule a un poids maximal autorisé (PMA) de 3,5 tonnes au moins.

Le conducteur grand routier (TIR) se déplace sur la France entière et à l'étranger. Il conduit généralement des véhicules très lourds allant jusqu'à
40 tonnes.

Le conducteur-livreur travaille en zone courte, essentiellement en ville. Ses déplacements dépassent rarement la journée.



___________________________________________________________________________
Allez smr40!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 15:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?


Revenir en haut
Ricou
LES PSYCHOPATHES

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 11 758
Modèle-moteur-finition: GRAND C4 PIC7P e-HDI 110 BMP6 MOYENNE MOYENNE PLUS oui mais + de quoi? ;)
KILOMETRAGE: 262000
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 15:55    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Bien sûr, la conduite fait partie intégrante du métier. Néanmoins, le chauffeur routier exerce bien d’autres fonctions qui valorisent son travail.
De la livraison de fruits et légumes aux convois humanitaires, la profession de " chauffeur routier " recouvre des activités très différentes. Le conducteur routier peut se voir confier le transport de marchandises à travers une région. Il conduit dans ce cas un poids lourd de 3,5 tonnes maximum. Il peut également être spécialisé en zone courte et effectuer principalement des trajets de ville. Enfin, il peut sillonner la France et passer les frontières. Il a dans ce cas à sa disposition un véhicule de grande capacité d’emport (jusqu’à 40 tonnes) et de longue distance (avec des réservoirs de grande contenance), et peut rester éloigné pendant de longues périodes de son environnement familial. En devenant chauffeur routier, on épouse des conditions de travail pas toujours confortables : horaires décalés ou irréguliers, intempéries et autres avaries…
Les conducteurs routiers sont soumis à des règles strictes : Ils doivent conduire 200 h (pour une longue distance) ou 169 h ( pour les autres conducteurs), suite à l’accord du 7 novembre 1997.
Le métier évolue. Désormais, le routier maîtrise tous les aspects techniques et réglementaires du transport de marchandises. Cette fonction peut s’exercer sur le plan national ou international. Concrètement, il s’agit de tenir à jour les documents de bord nécessaires à la circulation et à la livraison des marchandises qui lui sont confiées : ordres de mission, bordereaux de livraison, papiers demandés par la police et la douane… Un certain nombre de tâches administratives lui sont donc dévolues. Il a également en charge des fonctions de gestion. Le conducteur routier gère son temps de travail en utilisant des outils de communication embarqués sur son véhicule : téléphone, informatique, liaison satellite. Actuellement, les véhicules sont localisés géographiquement. A dix mètres près, votre entreprise sait où vous vous trouvez. Outre l’avantage que cela représente en termes de sécurité, ce système permet également de réduire les coûts du transport. Enfin, les entreprises de transport sont de plus en plus exigeantes sur la qualité et la tenue de leurs conducteurs. Ils sont un peu les " ambassadeurs " de l’entreprise auprès des clients. Véritable agent commercial, le chauffeur véhicule l’image de son entreprise. Ce rôle commercial est d’autant plus important que le routier est très souvent le seul contact " physique " entre le fournisseur et le destinataire des marchandises. Le routier est " sympa " et doit le rester !
On l’aura compris, depuis une dizaine d’années le secteur s’est profondément transformé et cette métamorphose a eu des répercussions visibles sur le métier de routier. Il faut notamment souligner que le routier n’est plus seul maître à bord de son véhicule et qu’il exerce souvent son métier sous la forme du copilotage. Longtemps, le camion était aussi la " maison " du routier. Ce n’est plus le cas. Toutes ces nouvelles attributions n’empêchent pas le chauffeur d’exercer des tâches plus traditionnelles : mécanique à entretenir, voire à réparer, chargement et déchargement des marchandises, opération de bâchage et débâchage du poids lourd.
Salaires : Le métier est souvent associé au stéréotype d’une activité mal rémunérée mais progressivement la réglementation évolue. Des accords passés en 1997 ont entraîné une revalorisation des salaires minimaux allant jusqu’à 22 % jusqu’à l’an 2000. Ainsi, le salaire minimal d’un conducteur " grand routier marchandises " à l’embauche atteindra 1 500 € bruts pour 200 heures d’activité mensuelle au 1er juillet 2000 (soit 18 292 € par an). A ce chiffre viennent s’ajouter des primes et des frais de déplacement variables en fonction des entreprises. Enfin, l’ancienneté a un impact positif sur le niveau de salaire. Vous pouvez également espérer une promotion interne, pratique courante dans le transport. Ainsi, par exemple, vous pourrez devenir responsable d’exploitation, chef de parc, chef de quai, moniteur d’entreprise…
Vous pouvez également choisir de vous spécialiser dans le transport de matières dangereuses, le transport en citerne, le transport de produits pétroliers, d’animaux vivants, de produits à température contrôlée (frigorifique et autres)… Le risque dans le transport de matières dangereuses est néanmoins calculé et très réglementé. Depuis 1999, les entreprises prenant en charge ce type de transport ont obligation de s’assurer les services d’un " conseiller à la sécurité ". Les conducteurs reçoivent pour leur part une formation spécifique.



___________________________________________________________________________
Allez smr40!
Revenir en haut
Ricou
LES PSYCHOPATHES

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 11 758
Modèle-moteur-finition: GRAND C4 PIC7P e-HDI 110 BMP6 MOYENNE MOYENNE PLUS oui mais + de quoi? ;)
KILOMETRAGE: 262000
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 15:59    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Le métier : conducteur routier de marchandises

Transporter là-bas ce qui a été produit ou stocké ici… plaisir de la route, de la conduite, indépendance sont souvent les principales motivations qui mènent au métier de conducteur routier de marchandise


Conduire un camion en messagerie, en courte ou longue distance

Le conducteur routier réalise des trajets différents selon qu’il travaille en messagerie (trajets urbains), en courte distance (région) avec un véhicule d’au moins 3,5 tonnes, ou en longue distance (national, international) avec un véhicule pouvant aller jusqu’à 44 tonnes.

La conduite peut se faire de jour comme de nuit, et aussi en soirée pendant le week-end. Les temps sont réglementés : pas plus de 4h30 d’affilée de conduite, les temps de pause sont obligatoires, les journées sont de 10 h maximum. Sur de longues distances l’organisation de relais, avec partage du camion est indispensable.


Connaissances de la réglementation et de la technique, respect de la sécurité et bon relationnel

Avec des camions de plus en plus « High Tech », une réglementation de la sécurité plus stricte, une concurrence plus rude, l’univers du conducteur routier se transforme : électronique embarquée qui l’assiste dans ses déplacements, partage du camion avec d‘autres conducteurs, développement de son rôle commercial… Le conducteur routier est aujourd’hui le professionnel qualifié du transport de marchandise qui a des compétences :

* techniques : même s’il n’est pas chargé des réparations, il doit savoir réagir en cas de difficultés techniques et effectuer des dépannages simples,
* en réglementation : liée à la sécurité sur la route, elle évolue régulièrement et il doit la connaître,
* commerciales : représentant son entreprise chez le destinataire, il doit en donner une bonne image commerciale.

Il est aussi responsable des la marchandise : il doit surveiller les chargements et déchargements, auxquels il participe parfois, et remplir différents documents administratifs : bordereaux de livraison, de police, de douane, etc. et éventuellement encaisser les règlements.
Transporter quoi et pour qui ?

Le conducteur routier peut travailler dans une entreprise de transport routier, qui réalise l’acheminement des marchandises des autres (transport « compte d’autrui »). Il peut être embauché dans des entreprises commerciales, de travaux publics, industrielles qui transportent elles-mêmes ce qu’elles stockent ou produisent (transport « compte propre »).
Des produits frais au convoi humanitaire, en passant par l’essence, le béton, les animaux, tout se transporte !
Des accords pour revaloriser son salaire.

Les entreprises de transport routier de marchandises ont signé en 2002 des accords pour revaloriser les salaires. Les temps d’attente à l’occasion des chargements et déchargements sont maintenant rémunérés, et les heures de nuit sont payées plus cher.
Par contre les entreprises relevant d’autres secteurs (commerce, industrie, BTP,...) qui transportent pour leur « compte propre » ont d’autres grilles de rémunération.
Bon équilibre nerveux

Nécessaire pour supporter les contraintes, le stress de la circulation, assurer sa sécurité, celle des autres personnes et celle de la marchandise, cet équilibre nerveux, ainsi que l’aptitude physique, seront vérifiés avant l’entrée en formation, l’embauche, et tout au long de l’exercice du métier.
Des véhicules confortables et suivis de près

Les nouveaux véhicules sont plus confortables et sont équipés de matériel électronique très perfectionné. Le camion est localisable à tout moment par l’entreprise. Le conducteur est joignable en permanence. La vitesse, les temps d’arrêt sont enregistrés par le « chronotachygraphe » (appelé aussi « mouchard »…). Pour les véhicules les plus modernes, le conducteur possèdera bientôt une « carte à puce » personnelle qu’il insérera dans le chronotachygraphe
Le camion prend le train ou le bateau.

Alternative à l'engorgement routier, la solution du camion qui prend le train, ou le bateau sur un navire roulier pour une partie de son trajet est fréquemment évoquée et tend à se développer. C'est le transport combiné, avec “ferroutage” ou "meroutage". La mer comme autoroute peut aussi intéresser le transport en international: le conducteur laisse la remorque sur le bateau et ne fait plus que le déplacement local...



___________________________________________________________________________
Allez smr40!
Revenir en haut
Ricou
LES PSYCHOPATHES

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 11 758
Modèle-moteur-finition: GRAND C4 PIC7P e-HDI 110 BMP6 MOYENNE MOYENNE PLUS oui mais + de quoi? ;)
KILOMETRAGE: 262000
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 16:02    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Exercer le metier de routier de transport

Les appellations de ce metier sont nombreux, vous trouverez entre autre : Conducteur regional, conducteur routier de transport de marchandise

Le rôle du conducteur

L'agent conduit un véhicule lourd en vue d'assurer le transport et la livraison de marchandises. Contribue à la promotion commerciale de l'entreprise. Assure l'entretien courant du véhicule. Peut charger et décharger la marchandise selon la quantité et le pays, le conducteur passe la plupart de son temps dans son camion et parfois y dort.

Les conditions pour exercer ce metier

Le metier s'exerce de manière autonome, en permanence dans un véhicule. Les contacts avec la clientèle sont fréquents. Selon l'activité, les horaires de travail peuvent être irréguliers. Le conducteur peut être amené à s'éloigner de son domicile, pour une durée plus ou moins longue.

La Formation requise et l'experience demandée

L'accès à cet emploi est généralement accessible à partir d'une formation de niveau V (CAP ou CFPA spécifique) ou d'une expérience professionnelle acquise dans le transport. Pour certains emplois, le permis de conduire C ou E (C) est suffisant.
Certains transports exigent des compétences supplémentaires liées à la nature des marchandises (matières dangereuses, transports spéciaux...).

L'activité d'entrepreneur de transport (indépendant) nécessite l'obtention de l'attestation de capacité.
Depuis l'accord cadre de janvier 1995. les conducteurs routiers de véhicules de plus de 7.5 t de PTAC doivent posséder le CAP de conducteur routier ou de conduite routière, le BEP conduite et service dans les transports routiers, le CFP de conducteur routier, préalablement à l'embauche, ou avoir suivi une formation initiale dans le cadre d'un contrat d'alternance : satisfaire aux conditions de présence et d'exercice de ce métier (attestation) lorsqu'ils l'ont déjà exercé, avoir suivi la formation initiale obligatoire de 4 semaines prévue dans l'accord.

Capacité liées à l'emploi :

Les compétences techniques de base : Conduire rationnellement le véhicule (économie d'énergie. sécurité). Veiller à la bonne exécution du contrat de transport (organisation technique et administrative du transport). Livrer les marchandises. Établir et mettre à jour les documents relatifs au transport et à son organisation. Entretenir le véhicule.
Les capacités liés à l'emploi : Se conformer aux règles de sécurité. Maintenir son attention de façon continue. Réagir rapidement en présence d'un événement soudain. Etre autonome dans l'organisation d'un travail (gestion du temps en tenant compte des règlements).



___________________________________________________________________________
Allez smr40!
Revenir en haut
Ricou
LES PSYCHOPATHES

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 11 758
Modèle-moteur-finition: GRAND C4 PIC7P e-HDI 110 BMP6 MOYENNE MOYENNE PLUS oui mais + de quoi? ;)
KILOMETRAGE: 262000
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 16:02    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant


Conducteur routier  

Version imprimable     
 
Le conducteur routier n’est pas un seulement un chauffeur. Même si la conduite du poids lourd reste sa principale activité, il doit aussi veiller à certaines tâches administratives voire à des missions commerciales. Le sens des responsabilités et de l'initiative l’emporte sur l’image de gros bras. Son travail quotidien : conduire tout en respectant des exigences contraignantes et contradictoires. En effet, il n’est pas toujours faciles de concilier vitesse, rentabilité et sécurité.

Description des tâches / conditions de travail
Il y a deux sortes de routiers : celui qui effectue des trajets limités à une région (conducteur poids lourd courte distance) et celui qui se déplace sur la France entière et à l’étranger (conducteur poids lourd grand routier). Un routier peut également se spécialiser dans le transport de certaines marchandises (produits pétroliers, matières dangereuses, produits frigorifiques, animaux vivants).
Le conducteur routier a des horaires lourds. Il travaille souvent 60 h, voire 70 h par semaine, surtout sur les longues distances. Parfois, il roule de nuit, le samedi et les jours fériés. Outre ces contraintes, il s’occupe des vidanges, du graissage et de l’entretien général du véhicule.
Le conducteur routier de marchandises assume la responsabilité du fret dont il surveille le chargement et le déchargement. Très souvent il opère lui-même et seul ces opérations. Viennent ensuite les opérations d’ordre commercial et administratif. Il tient à jour les carnets de bord, les bordereaux de livraison, les factures, les documents administratifs pour la police et la douane. Autant de démarches qui demandent un sens du contact avec les différents organismes administratifs et la clientèle de l’entreprise.
Les longues absences sont à prendre en compte en raison de leurs incidences sur la vie familiale. Quelques points positifs : les temps d’attente lors du chargement et du déchargement sont inclus dans le temps de travail et rémunérés à 100 % du salaire, la cessation d’activité est à 55 ans, les salaires sont régulièrement revalorisés.
Salaires / revenusSalarié d'une entreprise, le conducteur routier transporteur de marchandises débutant gagne au minimum 1 550 € brut mensuels, primes non comprises. Avec de l’ancienneté il peut gagner aux environs de 3 000 €. En tant que travailleur indépendant à son compte, le conducteur routier fixe sa propre rémunération en fonction de son chiffre d’affaires. En fin de carrière ses revenus peuvent dépasser 4 000 € brut mensuels.
Evolution professionnelleAprès une dizaine d’années d’exercice pour retrouver une vie familiale plus équilibrée, par exemple, on peut abandonner le volant pour évoluer vers des emplois administratifs ou commerciaux ou bien se mettre à son compte. Dans ce dernier cas son souci principal est de trouver du fret à l’aller comme au retour. Rien n’est moins rentable que de voyager… à vide.Etudes / formationsAccès à la profession : le permis de conduire poids lourds C ou E ainsi que le CAP conducteur routier marchandises ou le BEP conduite et services dans les transports routiers.
attention réforme en cours : les BEP sont progressivement supprimés et remplacés par des bac pro.
Autre titre apprécié : le CFP (certificat de formation professionnelle) conducteur routier ou conducteur grand routier. Si vous n’avez pas un de ces titres ou diplômes vous devez suivre la formation initiale minimum obligatoire, appelée couramment FIMO. Elle est désormais exigée pour les conducteurs routiers de marchandises, conduisant un camion de plus de 7,5 tonnes. Pour l’artisan routier à son compte ou le salarié qui souhaite prendre des responsabilités, des formations débouchant sur un bac pro exploitation des transports ou logistique constituent une bonne qualification.



___________________________________________________________________________
Allez smr40!
Revenir en haut
xsara31
LES PHILOSOPHES

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 411
Modèle-moteur-finition: c5 1.8 16 valves sx
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 17:45    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

salut

tu conduit un camion ricou Question

moi je fais du camion remorque (transfert om et de déchetterie) Okay


Revenir en haut
Ricou
LES PSYCHOPATHES

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 11 758
Modèle-moteur-finition: GRAND C4 PIC7P e-HDI 110 BMP6 MOYENNE MOYENNE PLUS oui mais + de quoi? ;)
KILOMETRAGE: 262000
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010 - 22:39    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Non, malheureusement, j'aurais dû passer mon lourd en 2008 plutôt que le permis taxi, car je ne trouve pas l'argent pour les licences que je veux!
Peut-être une en vue, accessible à un bon prix mais clientèle à faire et sans groupement!
Mais j'aime la route depuis tout petit.
J'ai ouvert cet espace car il y a d'autres routiers ici, peut-être qu'ils viendront partager leurs anecdotes et histoires de leurs métiers dans cet espace, pour échanger.<<>



___________________________________________________________________________
Allez smr40!
Revenir en haut
Forever76
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Juil 2010 - 08:15    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Merçi pour ces infos,et moi je conduit un 40 Tonnes en citerne matieres dangereuses!


Revenir en haut
Forever76
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Jan 2012 - 21:05    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER Répondre en citant

Forever76 a écrit:
Merçi pour ces infos,et moi je conduit un 40 Tonnes en citerne matieres dangereuses!
Je conduis moins qu'avant,mais j'ai toujours la passion,et quand meme moins de responsabilités qu'en Dangereux!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:40    Sujet du message: CONDUCTEUR ROUTIER



Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Citroën C5 phase 1 Index du Forum » LE GRENIER » DIVERS ESPACES » LES ROUTIERS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001- 2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Styles Database
Traduction par : phpBB-fr.com